wade-austin-ellis-sf0qE4XehbI-unsplash_1024x768

Un coach individuel… Mais à quoi ça sert ?

Le coach indviduel/personnel dans le cadre non sportif a beaucoup de points communs avec son homologue sportif. Logiquement il s’occupe plus du mental que du physique.

Il exerce aujourd’hui un rôle qui était autrefois rempli par “l’ancien”, le patriarche, le sage du village voire l’oracle. C’était celui que l’on venait consulter pour avoir son avis sur une action ou une décision à prendre. Il était détenteur d’une expérience que les jeunes recherchaient.

Aujourd’hui, l’éclatement de la cellule familiale, l’éloignement, les relations familiales distendues permettent difficilement de faire appel à un aïeul pour obtenir un conseil. Autre problème, souvent les anciens même expérimentés, du fait du changement très rapide de la société, ont parfois du mal à en comprendre les tenants et aboutissants.

Nous faisons donc appel à des coachs.

Je suis de ceux-là, spécialiste du Coaching d’exécutives (dirigeants, cadres) je guide, conseille et apporte mon expérience à qui les sollicites.

En plus de cet aspect référentiel, le coach, s’il est compétent, permet beaucoup d’autres choses.

Une vue de l’extérieur :

Il vous apportera une vue extérieure, objective et très souvent neuve de votre situation.

Vous êtes dans le brouillard, vous avez demandé des avis tout autour de vous. Mais vous vous rendez compte que vous n’obtenez pas d’avis très différent de celui que vous vous faites vous-même. Demander à quelqu’un d’extérieur à votre cercle d’influence habituel, est le meilleur moyen d’avoir un avis neuf sur la question qui vous pose problème. L’avantage d’avoir un avis extérieur à votre cercle d’influence habituel est qu’il ne sera pas entaché de la subjectivité habituelle des proches et des amis.

Un coach vous donnera une image de vous sans concession. C’est de nos jours très précieux, l’hypocrisie et le politiquement correct prévalent le plus souvent. Nous cherchons tous à avoir une image claire de ce que nous devons améliorer pour progresser.

Répondre à notre besoin de reconnaissance :

Inscrit dans notre instinct, nous avons tous le besoin de voir nos efforts reconnus, vus, compris. C’est le feed-back liminaire à toute évolution sociale.

Le coach sait se placer en témoin de notre évolution. C’est rassérénant de savoir que quelqu’un voit et comprend que nous progressons.

Un de mes coachés, arrivé à la fin de son action, a voulu se rassurer sur le fait que je ne l’abandonnerais pas d’un seul coup. Il voulait que, même si nous avions terminé et qu’il ait énormément progressé, je sois toujours un peu “là” à savoir où il en était. Il m’envoie donc un email tous les ans pour me tenir au courant de ses efforts. C’est d’ailleurs pour moi un vrai plaisir de voir mes coachés s’épanouir.

Volonté et plaisir de se voir réussir :

Si le coach a quelque chose à gagner de cette relation, c’est bien que vous réussissiez.

Alors, bien sûr, il en va de sa réputation, mais pas seulement. Ce n’est donc pas simplement un tiers qui vous veut du bien. C’est aussi un être (comme vous) qui veut votre réussite comme source de son propre plaisir. C’est une relation d’interdépendance positive.

Le coaching fonctionne :

Il n’est plus à prouver que le retour sur investissement du coaching est positif. En fonction des études, des ratios de 1 à 7 sont vérifiés. En plus, en dehors du bénéfice purement financier, l’amélioration de l’ambiance au travail, l’épanouissement des personnes et leur progression personnelle, sont des éléments inquantifiables, mais primordiaux pour les employés comme pour les entreprises.

À retenir:

Le pendant d’un bon coach est un bon coaché. Eh oui. Sans coaché motivé, pas de bon coaching. Il en était de même avant. Consulter un ancien pouvait guider, mais ne donnait pas la force de parcourir le chemin. Il faut avoir la motivation pour le faire.
Pensez donc à ce couple indispensable pour fonctionner; un bon coach et un coaché motivé. L’êtes-vous ?

Pour résumer, un coach est un guide. Il vous guide vers la destination que vous avez choisie. Il ne parcourt pas le chemin à votre place, mais vous aide à en surmonter les obstacles.

Hubert CAMPAN

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email